­ ­ ­­ ­

Fables


­­Mercredi 13 dé­cembre - 19h - Le Molière - Tarif E
Scolaires à 10h­

­­­
Théâtre - 1h15 - Tout public - d'après Jean De La Fontaine

­­­image : saison culturelle - Mont de Marsan Agglo - Fables - Photo Delphine Beaumont ­ Une adaptation spectaculaire et déjantée de 15 fables de La Fontaine ! ­Au beau milieu de ce qui semble un ramassis fortuit de rebuts, deux comédiens font défiler sous nos yeux toute une clique d’animaux curieusement humains.­
Plus 'infos ­­le r­ésumé,­ les images...­
­­

­Le résumé

­
­ ­
­Une adaptation spectaculaire et déjantée de 15 fables de La Fontaine ! Au beau milieu de ce qui semble un ramassis fortuit de rebuts, deux comédiens font défiler sous nos yeux toute une clique d’animaux curieusement humains. D’un journal, d’un carton ou d’un sac en plastique, ils font surgir toute une galerie cocasse et étonnante où chaque personnage cache un animal et chaque animal… un homme.
­ Ils donnent corps et voix tantôt à l’âne, tantôt au lion, tantôt au chien et tantôt au loup. Ils nous guident en équilibristes à travers des histoires patiemment agencées, parmi des êtres qui nous ressemblent à s’y méprendre.

Avec : Olivier Benoit et Alexandre Jean
Adaptation : Jean-Baptiste Fontanarosa, Asier Saenz de Ugarte, Olivier Benoit
Mise en scène : Olivier Benoit


­­

Les photos­­­­­



­ ­­­
  • FablesCreditDelphineBeaumont1.jpg
  • FablesCreditDelphineBeaumont2.jpg
  • FablesCreditDelphineBeaumont3.jpg
  • FablesCreditDelphineBeaumont4.jpg
 

­
­
­ ­

La presse en parle

­ ­

"Un fauteuil recouvert de velours rouge, évocation du maître des Fables ? Un sac plastique blanc qui volette autour, image de notre siècle ? Les deux comédiens jouent aussi délicieusement avec le pouvoir d’évocation des objets et déchets de notre quotidien qu’avec les mots du fabuliste. Revisiter l’oeuvre de La Fontaine à la lumière de notre société a quelque chose de piquant, que la compagnie Tàbola Rassa a parfaitement saisi. Une interprétation brillante pour un spectacle réjouissant."  Télérama TTT
­
­
­ ­ ­ ­ ­ ­­­­ ­­ ­ ­ ­ ­ ­­ ­ ­ ­ ­ ­